Nouveau Compliance - Fraudes - Investigations 2020 Agrandir l'image

Compliance - Fraudes - Investigations 2020

215

Nouveau produit

4 ans après l’entrée en vigueur de la loi Sapin 2, la France n’est toujours pas parvenue à atteindre le top 20 des pays perçus comme les moins corrompus au monde. Après avoir gagné deux places en 2018, l’Hexagone retrouve la 23e position qu’il tient depuis 2015. Comment est-ce possible quand on sait qu’il dispose de la législation anticorruption la plus stricte au monde ?

Plus de détails

199,00 € TTC

Fiche technique

CollectionDroit
Date de publication2020
LangueFrançais

En savoir plus

« Quatre ans après l’entrée en vigueur de la loi Sapin 2, la France n’est toujours pas par-venue à atteindre le top 20 des pays perçus comme les moins corrompus au monde d’après l’indice publié par Transparency International. Après avoir gagné deux places en 2018, l’Hexagone retrouve la 23e position qu’il tient depuis 2015. Comment est-ce possible quand on sait qu’il dispose de la législation anticorruption la plus stricte au monde ? Les mécanismes de lutte contre la corruption mis en place depuis quelques années ne seraient donc qu’une façade ? L’Agence française anticorruption (AFA) a pourtant publié en janvier 2020 son premier plan pluriannuel de lutte contre la corruption pour la période 2020-2022. « Nous n’avons pas ménagé notre peine et pris le temps pour préparer ce premier plan, pour finalement arriver à un résultat bien modeste », a d’ailleurs déclaré le directeur de l’Agence, Charles Duchaine. En 2021, la France fera l’objet d’une évaluation par l’OCDE dans le cadre de la convention sur la lutte contre la corruption d’agents publics étrangers dans les transactions internationales. L’occasion donc de mettre en avant les outils dont elle dispose pour lutter contre ce fléau qui gangrène tous les secteurs d’activité et à tous les niveaux...»

GRAND ANGLE

  • Entretien avec Charles Duchaine, directeur, Agence française anticorruption

EXECUTIVE SUMMARY

  •  La législation anticorruption dans le monde

  • Compliance​ - Des chiffres et des mots

  •  CJIP Airbus - Une négociation de haut vol

  •  Corruption en Inde​ - Un fléau intégré à la culture indienne

  •  Greco - Les gouvernements pressés de suivre ses recommandations 

sur la corruption

  •  Convention judiciaire écologique​ - La promesse d’une meilleure justice pénale

  •  La regtech​ - Un univers à part

  •  Compliance -  Existe-t-il un positionnement idéal ?

  •  L’éthique et la RSE ​- Aux portes de la direction juridique

  •  Données à caractère personnel​ - Bilan deux ans après l’entrée en vigueur du RGPD

  •  Devoir de vigilance​ - Une loi ambitieuse peu appliquée 

LEADERS

  • Les Tours de contrôle
  • Les regtechs
  • Les institutionnels et les vigies

CLASSEMENTS

  • Cabinets d’avocats
  • Éditeurs de logiciels
  • Cabinets de conseil

PAROLES D’EXPERTS

ANNUAIRE

  • Solutions Informatiques
  • Organismes de certification
  • Conseils
  • Cabinets d’avocats

LEADERS

  • Les tours de contrôle
  • L’envers du décor
  • Les institutionnels et les vigies

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Compliance - Fraudes - Investigations 2020

Compliance - Fraudes - Investigations 2020

4 ans après l’entrée en vigueur de la loi Sapin 2, la France n’est toujours pas parvenue à atteindre le top 20 des pays perçus comme les moins corrompus au monde. Après avoir gagné deux places en 2018, l’Hexagone retrouve la 23e position qu’il tient depuis 2015. Comment est-ce possible quand on sait qu’il dispose de la législation anticorruption la plus stricte au monde ?