Capital-Investissement 2017

136

Nouveau produit

Le capital-investissement a le vent en poupe. Montants levés, nombre d’entreprises accompagnées, liquidité du marché par les cessions réalisées, tous les indicateurs marquent une accélération de la croissance de ce marché. Avec 14,7 milliards d’euros levés par le fonds d’investissement de la place, la France démontre une nouvelle fois son attractivité

Plus de détails

250,00 € HT

Fiche technique

CollectionStratégie & Transaction
Date de publication2017
LangueFrançais

En savoir plus

Du capital-innovation au capital-transmission, en passant par le capital-développement; des entreprises en croissance aux PME auxquelles le capital-retournement offre une seconde chance; le capital-investissement s’érige comme l’un des principaux partenaires de notre tissu économique. Trop souvent, trop longtemps, ce rôle aura été oublié du grand public pour ne s’intéresser qu’à l’écume. Chassez le naturel, il revient au galop. Pour 99 réussites, c’est bien l’échec qui frappera les esprits. D’aucuns accuseront alors « les fonds » d’avoir payé trop cher, de faire peser sur les entreprises le poids d’une dette exorbitante, de licencier les salariés à tour de bras pour favoriser la rentabilité au détriment de l’intérêt social. C’est peut-être vrai quelquefois.

Mais ô combien erroné le plus souvent. Les intérêts entre investisseurs, dirigeants et entreprise étant alignés, si l’entreprise perd, l’investisseur aussi. L’heure n’en est pas moins à l’optimisme. Les chiffres publiés par l’Afic démontrent que le rebond est à l’ordre du jour avec des levées records, des investissements en hausse et des créations d’emplois en ligne de mire.

L’objectif fixé par Olivier Millet de doubler les montants sous gestion quitte le champ de l’improbable. D’autant plus que la France pourrait tirer parti du Brexit pour mettre en avant son excellence en la matière et attirer toujours plus d’investisseurs étrangers. L’Afic n’a d’ailleurs pas oublié de participer à la campagne présidentielle et au nombre des propositions émises à cette occasion figure en bonne place l’orientation de l’épargne vers les PME et les ETI. Rien de nouveau me direz-vous si ce n’est que pour la première fois, le nouveau président est un fin connaisseur du capital-investissement. Il en connaît les avantages, les besoins. Et les faiblesses. Comme ministre de l’Économie, il fut le premier à fendiller le cadenas de l’assurance-vie pour en réorienter quelques dizaines de millions d’euros vers l’entreprise. Le « candidat Macron » aura ainsi eu nombre de soutiens parmi les professionnels du private equity et les salves d’applaudissements marquèrent son discours lors de la Journée du capital-investissement. Le « Président Macron » devra désormais concilier lobbys, postures partisanes et l’intérêt économique de la Nation pour promouvoir cette alchimie entre le capital et l’entrepreneuriat à l’origine de l’émergence de quelques-uns de nos fleurons industriels. Soutenir l’existant, favoriser l’avenir.

Choisissez le pack dont vous avez besoin !

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Capital-Investissement 2017

Capital-Investissement 2017

Le capital-investissement a le vent en poupe. Montants levés, nombre d’entreprises accompagnées, liquidité du marché par les cessions réalisées, tous les indicateurs marquent une accélération de la croissance de ce marché. Avec 14,7 milliards d’euros levés par le fonds d’investissement de la place, la France démontre une nouvelle fois son attractivité